Diminuer les capitaux nécessaires à l’entreprise pour démocratiser l’entrepreneuriat

Le choix des Flux de trésorerie d’activité (FTA) comme assiette de cotisation a une incidence sur le financement de l’investissement. Tout achat payé par l’entreprise vient en déduction des FTA, ce qui diminue proportionnellement les cotisations.

Si une entreprise achète un équipement de long terme, par exemple une machine qu’elle utilisera sur plusieurs années, son montant se rajoutera aux décaissements, ce qui pourra éventuellement rendre les FTA négatifs. Ceci revient à subventionner l’achat de cette machine à hauteur du pourcentage de prélèvement.

Avec un pourcentage de cotisation de 54 % (ce qui correspond à une allocation couvrant la totalité du Smic avec l’ensemble de ses cotisations sociales), 54 % de tout investissement est automatiquement subventionné par l’ensemble des entreprises.

Le risque à prendre pour l’entreprise ne sera alors plus que de 46 % du montant de l’investissement qu’elle pourra financer par emprunt ou sur ses fonds propres. Ceci diminue donc considérablement les besoins en capitaux de toute entreprise, ce qui rend accessible l’entrepreneuriat au plus grand nombre.