Faciliter l’entrepreneuriat

La création d’entreprise est toujours un exercice difficile. L’entreprise doit trouver ses premiers clients et elle peut passer de long mois avant de réaliser le chiffre d’affaires anticipé lorsqu’elle sera en régime de croisière.

Il est relativement improbable que l’entreprise bénéficie de prêts bancaires, sauf si le ou les entrepreneurs apportent leur caution, ce qui les endettera à titre personnel si l’entreprise fait faillite.

Il est possible qu’ils disposent d’un capital pour financer leurs débuts ou que des amis ou financiers leur apportent ce capital. Si tel n’est pas le cas, il est alors probable que les fondateurs de l’entreprise ne pourront pas se payer durant les premiers mois.

De même, la Mutualisation partielle des revenus d’activité permet de faire prendre en charge par la totalité des entreprises, une partie du financement des investissements, ce qui diminue significativement le risque et les besoins en capital, et démocratise largement l’entrepreneuriat.

Avec la Mutualisation, tout ou partie du salaire minimum est d’office garanti et, avec les premières ventes de l’entreprise, les entrepreneurs pourront améliorer leurs rémunérations.