Ne pourrait-on pas mettre en place la Mutualisation partielle des revenus d’activité de façon progressive ?

On peut effectivement comprendre que se lancer directement dans la Mutualisation partielle des revenus d’activité du jour au lendemain puisse effrayer. Plutôt que de baisser le salaire minimum, une solution intermédiaire pourrait consister à ne couvrir qu’une partie de celui-ci. Il faut cependant comprendre que l’effet sur l’emploi sera beaucoup plus long à obtenir. On peut, bien sûr, expérimenter progressivement mais ceci se fera au détriment de l’urgence sociale et écologique d’en finir avec le chômage et la précarité.

En se plaçant d’office dans la perspective du rétablissement des cotisations patronales sur les bas salaires, on comprend que ceci augmentera le Smic total de 50 %[1]Nous avons choisi ce taux de 50% comme étant une moyenne car il est très difficile de déterminer un taux unique de cotisations sociales patronales tant ceux-ci sont variables d’une entreprise à … Continue reading. En ne pratiquant la péréquation que sur un seul tiers des 54 %, soit 18 % (54/3), nous n’améliorerions pas l’emploi : la seule différence est, qu’au lieu d’être payées par l’État, les cotisations patronales sur les bas salaires le seraient, via la mutualisation, par l’ensemble des entreprises (en particulier celles qui réalisent une forte valeur ajoutée par salarié).

Si nous voulons réaliser une montée en puissance progressive de la Mutualisation, il nous faut démarrer sur un pourcentage de mutualisation supérieur à 18 % (par exemple 30 %) pour commencer à en voir des effets positifs. Dans ce cas, ce n’est pas la totalité du Smic qui est couverte mais une partie seulement, ce qui a un effet sur l’emploi sans offrir un large choix d’emplois. Seul un pourcentage fort et proche de 54 % permet d’avoir des effets sensibles et rapides.

1 Nous avons choisi ce taux de 50% comme étant une moyenne car il est très difficile de déterminer un taux unique de cotisations sociales patronales tant ceux-ci sont variables d’une entreprise à une autre en fonction de la taille ou du secteur : https://www.efl.fr/chiffres-taux/social/salaire/taux_cot.html .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *