Obtenir le plein emploi en l’espace de quelques mois

Dans le cadre du Salaire minimum socialisé (SMS), les sociétés de capitaux ou tout employeur indépendant ont tout intérêt à embaucher quelqu’un au salaire minimum puisqu’ils savent que ce salaire minimum est garanti et payé par le SMS. Pour les employeurs, la portion de valeur réalisée par les salariés et non socialisée par le SMS (46%) est donc du pur bénéfice. Ils ne prennent donc absolument aucun risque à embaucher une personne au salaire minimum.

Nous aurons alors une offre incroyable d’emplois proposés au salaire minimum, une offre largement supérieure au nombre d’individus disponibles pour ces emplois. Du coup, les entreprises devront proposer d’autres salaires que le salaire minimum si elles veulent embaucher. En clair, alors qu’actuellement, le salaire minimum est la règle pour 13 % des salariés[1]« Les Smic va augmenter de 15 euros par mois au 1er janvier », Les Échos, 16 décembre 2020, p.4., celui-ci deviendra désormais l’exception.

Et si on n’aspire pas forcément au salariat mais à l’autonomie dans son travail, il n’y aura alors plus aucune hésitation à avoir : il faudra se lancer comme travailleur indépendant. On sera alors certain de toucher le salaire minimum plus 46% de ce que l’on a réalisé.

1 « Les Smic va augmenter de 15 euros par mois au 1er janvier », Les Échos, 16 décembre 2020, p.4.