Une réponse efficace et définitive à la question du bon niveau des minima sociaux

Le niveau des minima sociaux qui s’applique en cas de fin de droits au chômage est une question récurrente. Ils ne sont pas suffisants pour vivre dignement, mais si on les relevait pour les mettre à un niveau proche du Smic, ils se verraient accusés de ne pas inciter à reprendre un emploi.

En garantissant à tout indépendant une rémunération au moins égale au Smic et à tout employeur la certitude de pouvoir payer le Smic, la Mutualisation partielle des revenus d’activité créera un appel d’air en faveur de l’emploi tel que le nombre des chômeurs et précaires en fin de droits sera rapidement résorbé.