Une économie humaine et coopérative où le refus de l’exclusion prime sur la concurrence ?

La concurrence pousse à l’innovation et aux gains de productivité. Mais elle laisse sur le carreau celles et ceux qui ne sont pas capables de suivre. Et si la concurrence était tempérée par le fait que tout producteur se voit garantir un revenu décent ? Est-ce que cela ne rendrait pas l’économie plus humaine et coopérative ?